Le miroir du temps

On trouve de multiples et troublantes similitudes entre le langage musical de la renaissance et celui du jazz d'aujourd'hui. La liberté mélodique, le rapport entre écriture et improvisation, la polyvalence instrumentale, le phrasé au service du rythme, l'utilisation de "standarts" harmoniques connus de tous...
Autant de points commun nous faisant penser qu'un jazzman est l'alter ego d'un musicien du XVI° ou XVII° siècle. Katharina Baüml, Michel Godard et Bruno Helstroffer, avec serpent, chalémies et théorbe nous propose de traverser le miroir du temps à partir de compositions originales, d'improvisations et de Ciaccona, Passacaglia et autres "standards" de Monteverdi, Caccini, Ortiz, Falconieri......